Guide d’achat de vélo en ligne

Si choisir son vélo fait le bonheur des passionnés, il est facile pour un cycliste débutant ou occasionnel de se perdre devant les nombreuses offres et vélos. En ville ou à la campagne, usage quotidien ou occasionnel, petites ou longues balades. Le vélo parfait n’existe pas, tout dépend de l’utilisation que vous en faites. Mais il reste encore quelques caractéristiques à prendre en compte avant de se décider.

Des trajets courts et urbains

Comment choisir son vélo ? Vous recherchez des vélos qui vous serviront rarement en ville avec une autonomie de 5 km. Vous aurez besoin d’une housse sur la planche pour ne pas mettre d’huile sur le pantalon, les ailes et les sacoches, ou même le panier avant. Opter pour des positions très droites adaptées au stationnement fréquent et à la surveillance constante des voitures environnantes. Si les roues et la selle du modèle que vous recherchez ont des blocages rapides, demandez à votre revendeur de les remplacer par des boulons vintage, ce qui dissuadera les voleurs. Quant aux freins, un système traditionnel avec étriers et plaquettes est globalement suffisant, mais vous pouvez aussi vous laisser tenter par des freins à tambour moins sensibles à la pluie. Issus des courses de VTT, les freins à disque ont commencé à devenir courants sur les vélos de ville. Si vous cherchez un magasin de vélo, suivez le lien.

Promenade sur route et chemin

Un vélo mieux adapté pour 15 à 50 km de routes de campagne, routes de secteur, pistes cyclables est bon pour choisir son vélo. Positionnez-vous comme un véritable hybride à 18 vitesses avec une position inclinée vers l’avant. Sur les longs trajets, c’est de loin le plus confortable. Il réduit votre force dans les vents contraires et répartit votre poids plus uniformément. Position très droite, qui a l’air pratique sur les trajets courts, mais sollicite beaucoup le dos à une dizaine de kilomètres de distance. Votre guidon ne doit pas être plus haut que votre selle. Idéalement, il devrait être inférieur de quelques centimètres. Idem pour les selles. Modèle urbain, large et bien rembourré, ne convient pas aux longs trajets. Il ressemble à un type d’outil de torture fin et léger, mais il est en réalité beaucoup plus confortable une fois qu’il dépasse les 20 km. Choisissez des blocages rapides pour vos roues, ils sont plus pratiques en cas de crevaison. Vous voulez des pneus à crampons, mais évitez les gros pneus profondément sculptés, qui fonctionnent très mal sur la route. Le poids est évidemment un critère important. Ne dépassez pas 13 kg.

En matière de suspension, les constructeurs rivalisent d’imagination, un support n’est pas nécessaire. Dans la plupart des cas, vous attacherez le vélo à un poteau ou à une clôture de parc. Si vous roulez de nuit, un kit d’éclairage du fabricant sera désastreux.

Un vélo journalier

Même lorsqu’il pleut quand vous rentrez au travail, que vous vous promenez en ville et que vous partez en excursion à la campagne, votre vélo est un compagnon de tous les jours. Donnez-vous un budget minimum de quelques euros et la taille du vélo à ne pas dépasser. Oubliez la suspension, les pneus cloutés et les freins à disque et passez au modèle urbain. Ne choisissez pas trop grand. Après ajustement à votre taille, la tige de selle doit être rallongée d’au moins 5 cm, 10 cm est l’idéal. Choisissez un guidon droit un peu plus large que vos épaules. Les guidons larges sont gênants lors du tissage entre les voitures. Deux plateaux suffisent amplement, avec 8 ou 9 pignons arrière.

Pour dissuader les voleurs, préférez les boulons aux selles et roues à démontage rapide. Ne choisissez pas des pneus trop larges. La largeur d’environ deux doigts est parfaite pour un usage quotidien et toujours bonne pour les longs trajets occasionnels. Investissez dans une pompe à pédale et un vélo sous-gonflé peut vite devenir pénible. Les vélos sont moins fatigants à utiliser. Plus rigides, ils ont de meilleures performances. Si vous détestez ce poteau, optez pour le modèle du milieu avec le poteau inclinable. Évitez les montures col de cygne, qui sont jolies, mais très peu pratiques.

Des vrais vélos tout-terrain

Dans notre échantillon, les vrais VTT constituent une gamme de vélos dédiés au sport. Ils ont des fourches télescopiques et des freins à disque à l’avant. Ces derniers sont plus puissants que les freins à étrier, plus résistants à l’échauffement et moins sensibles à l’assiette des roues, ce qui est toujours possible sur des terrains très accidentés. Ils sont livrés avec un pédalier plus compact que les vélos hybrides pour réduire la garde au sol.

Leurs pédales sont équipées de fixations automatiques qui nécessitent des chaussures particulières. Les VTT sont généralement fabriqués en aluminium ou en fibre de carbone. Ils doivent allier solidité et légèreté. Les modèles les plus performants pèsent moins de 10 kg. Demandez l’avis d’experts pour guider vos choix ou visitez un blog vélo. Les éléments d’information que nous vous apportons ici sont un sacré avertissement.

Comment changer une ampoule sur un Solex ?
Comment choisir un VTT ?